Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/09/2011

Kanak portrait de groupe

En ce début d'année scolaire, les élèves de Papeete, désormais en 3ème 1, sont allés jeudi dernier au musée de Tahiti et des Iles.

Familiers des lieux, nous y avions rendez-vous avec Patrick Mesner, grand reporter photographe, et Emilie Salaberry, commissaire de l'exposition « Kanak portrait de groupe », présentée en janvier 2011 au musée d'Angoulême.

groupe expo kanak.jpg

Fruit du travail photographique réalisé pendant plusieurs années en Nlle-Calédonie par Patrick Mesner, l'exposition a provoqué chez les élèves questionnement ou étonnement, plaisir ou répulsion, selon les clichés exposés.

Elle leur a aussi permis de découvrir la culture kanak, une culture océanienne proche, mais méconnue d'eux.

Suite à la visite de l'exposition, un échange, nourri par des questions spontanées ou préparées à l'avance, a eu lieu entre l'artiste, la commissaire de l'exposition, et la classe.

rencontre expo kanak.jpg

Bientôt sur le blog, les productions des élèves, oeuvres d'imagination à partir des photos de Patrick Mesner.

Deux sites pour prolonger la visite :
Kanak, portrait de groupe

Les carnets du sud

Xavier Martin, professeur de lettres

08:51 Publié dans Le projet | Lien permanent | Commentaires (1)

15/02/2011

Merci monsieur Pambrun

J'ai dû le rencontrer quatre, cinq fois peut-être ; il avait eu la gentillesse l'année dernière de venir rencontrer mes élèves de troisième qui avaient lu une de ses pièces de théâtre, Les Parfums du Silence. Ils l'avaient écouté avec attention et respect leur parler d'eux, de leur culture, de la littérature. Après la rencontre, les élèves avaient noté leurs impressions. Puetua avait écrit : "A son arrivée, nous étions surpris de le voir car on n'aurait pas dit un écrivain. Un écrivain, c'est quelqu'un avec des livres, qui porte des lunettes." Jean-Marc Pambrun est décédé le 12 février dernier à Paris. A chacune de nos rencontres, jamais je n'ai pensé que je rencontrais un homme qui aujourd'hui "laisse un grand vide dans le paysage polynésien et qui marquera à jamais l'histoire et la culture de notre Pays", comme l'écrit le président du gouvernement de Polynésie Gaston Tong Sang. C'est le genre de formule que l'on réserverait en France à un Victor Hugo ou à un Jacques Brel et qui érige en statue des hommes de chair et de sang.

Pour moi, qui eut la chance de m'entretenir à plusieurs reprises avec lui, de lui proposer ce projet pédagogique de partenariat avec le Musée de Tahiti et des Iles, dont il était le directeur, j'ai toujours eu le sentiment d'être en face de l'homme, et non de la statue, d'un homme simple, sensible et affable, dont émanait un réel charisme, sans effet de manche. Je me souviens de sa voix, chaleureuse et douce.

Cet homme d'engagement, cet homme de sentiment, celui-ci, je prends conscience de la chance que j'ai eue de le rencontrer. Merci monsieur.

Pambrun.jpg

Sa biographie, c'est ici.

Xavier Martin

17:03 Publié dans Le projet | Lien permanent | Commentaires (1)

13/12/2010

Un projet par-delà les océans

Le projet initial

Ce qui fonde et guide le projet initial est l’idée d’un échange culturel et artistique entre une classe de 4ème de Polynésie Française et une classe de 4ème d’un collège d’Angoulême.

L’idée de départ est la suivante : la classe de Polynésie française explorera le patrimoine polynésien conservé au Musée de Tahiti et des Iles et la classe de Charente partira à la découverte du patrimoine régional et des collections conservées au Musée d'Angoulême. Il s’agit pour chaque élève de comprendre ce qui fonde son identité, dans l’objectif de la faire comprendre à autrui. Ceci sera la base d'un ensemble de productions et de travaux croisés et transdisciplinaires.

Les partenaires du projet

 Les partenaires initiaux du projet sont :
- le Collège Michèle Pallet, à Angoulême,
- le Collège de Taunoa, à Papeete,
- le Musée d’Angoulême ,
- le Musée de Tahiti et des Iles.

Les objectifs pédagogiques

Les objectifs pédagogiques se déclinent en trois axes élaborés par les différents intervenants du projet. Ces trois volets correspondent à trois actions fortes :

  1. DECOUVRIR : en faisant le lien avec les programmes scolaires (histoire-géographie, littérature, arts plastiques...) il s’agit de partir à la découverte du patrimoine de son pays / sa région dans les temps passés, notamment à travers les collections des musées partenaires du projet, de comprendre ce qu'il / elle est aujourd'hui, de ce qu’il représente pour soi et pour autrui, et de constituer une base documentaire rassemblant les découvertes réalisées (un texte, un monument, un objet du musée).

  2. RACONTER-PARTAGER : présenter pour des gens de culture différente, ces découvertes et s'interroger sur la question de l'altérité et de l'identité.

  3. S'INTERROGER-RELIER : réfléchir à ce qui relie les cultures et les territoires, en étudiant notamment la question du voyage, du temps et de l'espace, ainsi que les clichés et les images préconçues que chaque culture porte sur les autres, et qui naissent de la distance géographique et culturelle qu’il y a entre les deux.

02:49 Publié dans Le projet | Lien permanent | Commentaires (0)