Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/05/2012

Visite au musée de Tahiti et des îles

Jeudi dernier nous sommes allés au musée de Tahiti et des îles pour voir un artiste de nationalité américaine qui ne parle pas parfaitement français et qui se nomme Danee Hazama.

rencontre Hazama.jpg

Il nous a parlé de ses différentes oeuvres sur l'île de Taiwan photographiant par exemple des activités de tressage, des marae. Il nous a expliqué ses oeuvres et nous a fait comprendre que la culture de Taiwan est proche de notre culture, et aussi notre origine par rapport à leur culture. J'ai été touché par une de ses oeuvres, le cliché d'un marae, car je pensais à tous les marae que j'ai vus en Polynésie Française et c'est ce qui différencie pour moi leur culture de notre culture.

  TAIAU

23/09/2011

Mare,Nidoish naisseline Grand chef coutmier de Guama

A son arrivée en Nouvelle-Calédonie, Patrick Mesner voulait rencontrer le chef de la tribu de Guama. Cela a sûrement été facile de le trouver car la maison du chef était une hutte et qu'il devait être respecté. Lorsqu'il l'a trouvé, il lui a sûrement dit :
« Puis-je vous prendre en photo?
- Qui êtes-vous? demande le chef.
- Je m'appelle Patrick Mesner et je viens de Royan, au bord de l'océan Atlantique, et je voudrais vous prendre en photo. 
- Eh bien mon cher Patrick, vous êtes le bienvenu sur mon territoire, je m'appelle Nidoish Naisseline et je suis ravi d'être pris en photo par vous . »

Après leur rencontre, il a cherché un endroit pour pouvoir prendre le chef. Après des heures de recherche, il a enfin trouvé un endroit pour photographier le chef : sur une petite colline tout près de la mer. Après avoir trouvé l'endroit, il est parti chercher le chef. Le chef s'est mis en tenue locale, c'est-à-dire chemise rouge à fleurs jaunes et pantalon noir, pour pouvoir être photographié. Ils se sont rendus à l'endroit prévu pour la photographie. Le chef a fait une pose plutôt détendue et Patrick l'a pris en photo. Après la photographie, Patrick Mesner l'a remercié et il a eu l'accord du chef pour pouvoir prendre d'autres personnes et paysages en photo.

« Je vous remercie encore une fois de m'avoir donné l'accord de prendre d'autres photos sur votre territoire, dit Patrick Mesner.
- Mais tout le plaisir est pour moi, dit le chef.Grand chef coutumier de guana.jpg
- Au revoir, j'espère qu'on se reverra un jour.
- Au revoir et bonne route, vous resterez toujours dans nos coeurs. »

Et depuis, Patrick Mesner est parti prendre d'autres photos.

 

Tuariihionoa Manuarii 

Vallée d'Amoa, Grande Terre, Province Nord

Auguste Pondata est un agriculteur qui habite en brousse ayant réussi à créer sa propre agriculture vivrière, pour pouvoir subvenir aux besoins alimentaires de sa famille, tandis que les nouvelles productions n'apportent aucune garantie de vente à long terme. Et comme Patrick Mesner était chez les Kanaks et qui plus est, quand on voit la case qui se situe derrière Auguste, il se pourrait qu'il soit le fils du chef, mais ce n'est qu'une hypothèse, donc cela doit être une des premières photos de Patrick Mesner.

 « Bonjour, puis-je vous prendre en photo s'il vous plait ?
- Euh.... Ouais ?

Eleveur de poulet.jpg- Pouvez-vous choisir un des animaux que vous préférez et choisir une pose ou bien faire un travail de tous les jours et ce sera ça votre pose ? »

Alors Auguste choisit des poussins et décida de les jeter en l'air pour pouvoir donner plus de réalisme. Il les jeta (bien sûr pas trop fort) pour faire un essai et pour qu'il puisse voir la meilleure façon de les jeter sans les blesser. Puis Patrick prit la photo et tous content remercia Auguste et le félicita pour la réussite de son élevage.

Heitiare Sun

Les jumeaux Éric et William

les jumeaux.jpg 

Patrick Mesner a choisi de prendre en photo ces jumeaux car quand il est tombé sur leur maison, il les a vu et a décidé de les prendre en photo. Souvent, les photographes utilisent des méthodes pas très compliquées pour prendre en photo les personnes. Il les a pris en photo pour nous montrer qu'en Nouvelle-Calédonie c'est très rare de rencontrer des jumeaux. Cette photo illustre cette parole : « L'avenir doit être le temps de l'identité dans un destin commun. Le présent et le temps du partage, par le rééquilibrage. »

 

V. Unutea alias ura 

Iles des Pins, Tribu de Wapan

 67.jpg Il fait mauvais temps. Je rencontre une femme nommée Jeanne KAMBOUARE, de la tribu de Wapan, qui travaille dans son champ d'ignames. Je m'approche, elle commence par les déterrer, voir si les tubercules sont assez mûres, puis elle les ramassent. Je viens à elle, aussitôt je lui demande :

« Jeanne, est-ce que je peux vous prendre en photo ?
Elle me dit : Oui, tu peux me prendre en photo mais seulement avec mes ignames. »

Je lui demande alors de se placer au milieu de son terrain, je prends mon appareil photo, «CLIC». Je la remercie puis je lui serre la main.Ces légumes sont récoltés au mois de mars, qui par la suite sont amenés à l'église de Vao pour y être bénis avec ceux des autres clans durant la messe, avant de se retrouver en tas à la grande chefferie pour y être partagés entre les habitants de l’île.Tout en partant je la regarde travailler et je lui dis encore : « Merci beaucoup ! ».

                                                                                                      Hanahei

Maré, Iles Loyauté

Patrick MESNER a choisi de prendre en photo la cérémonie de mariage des kanak car il a remarqué que sa culture et celle des kanak ne sont pas les mêmes. Il a pris cette photo pour montrer au monde entier que la culture de certains pays est complètement différente des autres et pour montrer aux personnes comment s'organisent les kanak. Les hommes s'occupent des ignames et les femmes s'occupent des enfants et tout le reste de la cérémonie.Maré,Iles Loyauté Cérémonie.jpg

Patrick MESNER a pris cette photo pour que tout le monde sache comment vivent les kanak et comment est leur culture.

T.Sophie

Grande Terre, Koné

 alice martine marie-louise.jpg

Pendant les cinq minutes précédant la photo d' Alice Poudewa, Martine Wabealo et Marie-Louise sont allées chercher des feuilles de pandanus mises à sécher. Puis elles sont parties récupérer quelques outils comme une paire de ciseau, une aiguille, etc...

Puis les trois femmes sont revenues chez elles. Ensuite Patrik Mesner les a prises en photo.

Pendant que Patrick les prend en photo elles continuent à tresser, à faire des «pe'ue», des paniers.

Dès que les «pe'ue» ou les paniers sont finis elles les envoient au marché pour les vendre pour avoir un peu d'argent pour se nourrir elles et leurs famille.

T.Leilanie

Le retour de la chasse

Quand le chasseur est revenu de sa chasse, moi Patrick Mesner je l'ai aperçu avec son chien et le gibier qu' il avait tué, puis je lui Photo anny.jpgai adressé la parole en lui disant :

 « Excusez -moi, bonjour, comment allez -vous ? Avez vous le temps de discuter ?

- Bonjour, oui j'ai le temps de discuter, mais je sais pas quel est ton prénom. »

- Moi je me présente, je m'appelle Patrick Mesner, je suis photographe et je voudrais te prendre en photo s'il te plait, si tu voudrais bien accepter.

- Oui, je veux bien me faire prendre en photo, mais mon gibier ça ne te dérange pas !

- Non, ça ne me dérange. »

Puis, je l'ai pris en photo avec son gibier, ça m'a plu, et je l'ai remercié d'avoir accepté. Enfin je suis parti en le laissant rentrer chez lui.

TAAROA ANNY

16/09/2011

Ile Ouen, province sud, tribu de Ouara, Frédéric Wethy

Frédéric Wethy est pris en photo par Patrick Mesner.

Il fait beau temps. Je rencontre un nommé Frédéric WETHY, de latribu de Ouara, qui chantait des chants de Bob Marley. Il me rappelle Bob Marley, quand je l'ai vu je croyais que c'était Bob Marley, mais en fait c'était son sosie. Puis je m'approche de lui et je lui dis : « Pourrais-je te prendre en photo ? »

Puis je le pris plusieurs fois en photo. D'un côté Frédéric Wethy était très timide car il croyait que j'allais le prendre en photo avec une plante de cannabis. Au fur et à mesure que je le prenais en photo, il s'habituait.

Esprit de Bob Marley.jpg

Après la prise de vue, Frédéric me raconta sa vie. J'étais vraiment ému par son histoire. Quelques minutes plus tard il fuma du cannabis devant moi, pour montrer sa vraie nature et sa passion. Il était avec sa pipette, sa boîte d'allumettes et le cannabis. Enfin cinq minutes passèrent. Il me conduisit chez lui et il me montra ses plantations de cannabis.

TOKORAGI Teiki

Mare, îles Loyautés, tribu de Roh

Les femmes jouaient aux dominos sur un peue dans un fare en niau au milieu du village. Elles s'étaient réunies dans la journée à une heure prévue de l'après-midi pour faire une partie de dominos. Les heures passèrent et un photographe leur proposa de les prendre en photo en train de jouer.

 

mare,îles de loyautés tribu de rph..jpg

 

Une fois la photo prise, le photographe demandait s'il pouvait entrer dans la partie.

Après la partie terminée, Patrick Mesner était fier et heureux d'avoir participé à ce jeu qui rassemble presque tous les gens du village. Pour terminer Patrick prit plein de photos de Kanak, d'animaux, de la nature et de légumes tahitiens.

Tuki Chanteau